( 12 juillet, 2010 )

Janvier 2010

          C’est au court de ce moi de janvier que va commencer ma petite aventure avec La Demoiselle. Son histoire c’était donc arrêté en décembre et La demoiselle n’en est toujours pas revenue de s’être fait larguée de la sorte ce qui était la première fois pour elle. Notre relation platonique commence et monte en puissant par des textos incessants qui me mettent même en difficulté avec ma direction.

En effet, le portable avec lequel je communique est celui de ma boîte et évidemment il n’y a pas de forfait texto. Pour info cela m’a coûté 260€ en deux mois, ce que n’arrivaient pas à comprendre ma hiérarchie. J’ai vite stopper ceci en réglant la somme par chèque.

Bien entendu, toute cette communication va me mener à proposer un ciné à la place d’un match de foot du TFC, ce qu’elle accepte. Lors de ce film, et je me souviendrait du titre RTT (un navet..) j’ai embrassé La Demoiselle pour la première fois. J’ai eu droit à la petite réflexion : »tu en as mis du temps à te décider.. ». Effectivement, j’ai longtemps hésiter, car c’était difficile pour moi de me lancer dans une histoire qui va me faire très mal.

La semaine d’après je dois me rendre sur Lyon pour le travail et je lui propose un plan. Je lui demande de passer la nuit du lundi soir avec elle, dans sa chambre. Je ne m’y attendais vraiment pas mais elle accepta et ce fut notre première nuit ensemble. (lundi 18 janvier 2010). C’est vrai qu’avec son travail très dur se lever très tôt et faire un travail physique toute la journée, ne me laissait pas présager une nuit inoubliable et pourtant elle le fut, mais pas pour cette raison.

Cela faisait plus de 8 ans que je n’avais pas eu de rapport sexuel avec mon épouse ou une autre personne et ce que je craignais arriva. Je n’ai pas du lui faire plaisir et j’ai eu une éjaculation très rapide. Je mettais ça sur le fait d’une excitation hors du commun mais l’avenir me confirmera qu’il s’agit là d’un de mes problèmes qui s’avèrera récurant. La Demoiselle me bloquerait elle inconsciemment ?? je le pense vraiment, bien que je ne sois pas un sex symbole.

Donc le mois de janvier se passe ainsi avec de très bons moments passés ensemble et pris sur mon temps de travail. Je pense sincèrement qu’il y avait quelque chose de sincère et de profond par moment entre nous. Je devais me tromper car La Demoiselle attendait vraiment par moment des rapports sexuel dignes de ce nom et malheureusement, je n’ai jamais pu les lui donner que ce soit à ce moment ou par la suite et son comportement me fera comprendre bien des choses.

( 29 juin, 2010 )

Septembre 2009 – Décembre 2009

                    Pour moi, c’est un jour pas comme les autres au moment ou j’écris ce commentaire, car il s’agit de ma date d’anniversaire. Je fais donc mes 51 ans et dans des conditions bien particulières qui seront relatées bien plus tard.   

                    En ce qui concerne le football féminin, je ne vais pas trop m’étendre sur cette période, qui pour moi semble normale. En effet l’entraîneur vient d’être désigné et l’effectif s’est étoffé pour atteindre le nombre de 23 filles. Les entraînements et les rencontres s’enchaînent.

                     Sur le plan footballistique, il n’y aura rien à reprocher à l’ensemble du groupe. Le staff assure avec de bonnes séances d’entraînement et les résultats sont là. Cette équipe ne connaîtra pas la défaite jusqu’à la trêve de Noël championnat et coupes confondus. Le grain de sel intervient, je dirais au cours du mois de novembre.

                     La Demoiselle va faire la rencontre de l’Autre lors d’une sortie en boîte. Qui pouvait se douter de tout ce qui allait se passer durant l’année 2010 et ce n’est pas fini. Pour résumer cette période et suivant les commentaires de l’une ou de l’autre ce n’est pas au beau fixe. C’est là que la Demoiselle, commence à prendre contact avec moi par le biais des textos. Pour quelle raison et bien tout simplement pour que j’essaie de la conseiller puisque l’Autre n’est autre qu’un membre de ma famille. Je n’ai pas du être de bons conseils car le jour de Noël l’Autre met un terme à la relation avec La Demoiselle.  

                     La Demoiselle prend un grand coup de massue, puisque c’est la première fois qu’elle tombe sur quelqu’un complexe et surtout qui ne s’est pas gêné pour la jeter. Nous verrons plus tard que les jeunes d’aujourd’hui, n’ont pas forcement les même valeurs ou tout simplement le même respect que nous avons pour les personnes. Rien n’y fera, ni mon intervention, ni son amour. Fin d’année difficile pour tout le monde car ce problème se reporte également sur l’équipe féminine. La page entre La Demoiselle et l’autre vient d’être tournée du moins pour le garçon, car La Demoiselle est persuadée de le reconquérir, car elle est vraiment amoureuse.

( 17 juin, 2010 )

Eté 2009

                   La recherche de joueuses est bien laborieuse en ce début d’été. Plusieurs contact à mon actif mais très peu de signature. La saison estivale étant bien avancée, je me suis dit que maintenant il fallait attendre le début de la reprise mi-août car les choses ne devraient pas évoluer.

                   Mi-août est là avec le même souci que la fin de saison : toujours pas d’entraîneur et pas beaucoup de filles. N’ayant pas de solution et c’est sans envie que je démarre les entraînements avec les quelques filles présentes. Très vite l’inquiétude des filles sur le quantitatif se fait ressentir et les questions fusent. Comment va t on pouvoir faire cette saison avec si peu de fille et sans entraîneur à la fin Août.

                    L’horizon commence à s’éclaircir un peu avec quelques contacts d’entraîneurs. Difficile à trouver j’en reçois plusieurs en vain, soit trop cher, soit pas intéressés, soit pas pris car j’avais des craintes sur la capacité à gérer un groupe de fille et surtout le notre. Mes entraînements continue et petit à petit le groupe des joueuses s’étoffe un peu, manque encore un entraîneur. Le début de la saison est proche et nous débutons par un match amical. Malheureusement sur cette rencontre gagnée haut la main, une de nos nouvelle recrue venue du TFC se blesse et sera indisponible plusieurs semaines.

                     Le miracle arrive à une semaine du coup d’envoie de la saison. Un entraîneur me contacte et nous prenons rdv. Je reçois celui ci et un accord interviens entre les deux parties. Nous avons un entraîneur pour cette saison, rémunéré bien sur et avec un BE1. Mes promesses sont tenues et l’on peut se mettre très vite au travail. Chose importante le retour de deux filles d’un certain « clan » opposé à celui qui ne nous a jamais quitté. Je préviens le Coach de tout ce qui c’est passé en fin de saison et nous voilà partis avec un effectif de 23 filles et un Coach diplôme.

( 15 juin, 2010 )

Année 2008-2009

                  Je reviens sur ce groupe de féminines accompagné de son encadrement. Une réunion a eu lieu à notre siège avec un bon nombre de filles issues d’un club qui ne portait aucune attention à cette formation.

                  Une aubaine pour moi car il y a plusieurs années je voulais personnellement créer cette équipe féminine et un groupe se présente avec son encadrement. Après discussion avec le Président nous décidons de créer cette équipe et j’en deviens le responsable général.

                 Je ne savais pas exactement ou je mettais les pieds, mais le projet m’a plu en sachant que toutes ces filles évoluaient en Ligue niveau PH. Lors de ce premier contact tout l’encadrement parlait d’une même et seule voix et avec une certitude de montée en fin de saison. Que du positif sur ce démarrage, mais les mois passants le vrai visage de chacun et chacune apparaissait et les désillusions commencèrent.

                 Tout commence par les premiers entraînement ou l’on s’aperçoit que l’effectif est un peu léger et qu’il faut absolument trouver des filles supplémentaires pour éviter des déconvenues au fil des matchs. La gardienne à cause de son travail ne pourra tout au long de la saison faire aucun entraînement sur Saint Jean ce qui me déplaît au plus au point. L’un des membre de l’encadrement se propose d’aller l’entraîner dans la journée sur un autre stade d’une autre commune. Situation un peu loufoque, et qui ne convient pas à la majorité du groupe, mais il a fallu faire avec toute la saison.

                 Peu de contact avec des filles sachant jouer au foot et évoluant dans d’autres club et elles n’ont pas voulu venir avec toujours la même remarque :  » je ne viens pas car c’est le groupe de V…. » ce qui m’a vraiment fait poser des questions sur la réalité du groupe. Néanmoins, je me renseigne auprès de l’encadrement et de certaines filles cadres, mais là aussi j’ai un retour négatif dans le sens ou personne ne sait de quoi veulent parler ces filles. Il m’a fallu faire avec cette suspicion tout au long de la saison. C’est bien plus tard que je vais commencer à comprendre certaines choses.

                 Le championnat se déroule normalement et je me rends vite compte qu’on ne montera pas en Ligue, car nous avons 2 sérieux concurrents : St Simon et Ramonville. Je me suis vite résigné et je pensais dès à présent à l’avenir et à la saison prochaine.

                 Le tournant de ce groupe va se passer en novembre quand l’une de nos filles se fait une rupture des croisés. Il s’agissait d’un bon élément et je ne voyais pas bien l’issue du championnat avec un bon élément en moins. C’est là ou j’ai une discussion avec une fille dont sa soeur évolue au TFC et qui serait susceptible de nous rejoindre. Je me suis donc renseigné auprès de l’encadrement qui était contre la venue de cette fille à cause de son fort caractère. Dans mon souci de composition de groupe pour la saison prochaine et en tant que responsable général, je fais le forcing pour la faire signer. L’apport de cette fille que j’appellerais La Demoiselle, nous fait un grand bien.

                 Seul souci évident c’est la mésentente entre « La Demoiselle » et l’encadrement. Je suis en permanence en train de faire le tampon et à composer avec les unes, les autres et « La Demoisell ». Pas très facile pour moi sur les rapports entre les uns et les autres. La seule chose positive c’est sur le comportement sur le terrain, nous avions effectivement un groupe de filles qui se battait jusqu’à la fin pour nos couleurs. L’un dans l’autre, nous approchons de la fin du championnat avec des résultats honorables. Une cassure se produit lors du match retour à Ramonville et bien évidemment je n’étais pas là et je suis arrivé après le problème. Je venais de m’apercevoir le problème dans ce groupe et qui était le suivant: une des filles sortait avec l’entraîneur, mais jusque là je dirais pourquoi pas, mais le problème profond c’est que dans cette équipe il y avait deux clans avec des filles de la même famille qui ne pouvaient pas se tolérer. D’où le scandale lors de cette rencontre. Au début de la rencontre l’entraîneur me fait part de son intention de quitter l’équipe. Une réunion est demandée dans la semaine au président du club. Je ne pouvais y assister car j’étais en déplacement mais personne n’a voulu la décaler.

                 Peu importe, le Président a tranché en imposant à l’entraîneur de terminer la saison. Dimanche suivant l’entraîneur ne peut se rendre à la rencontre aux pradettes pour des raisons professionnelles. J’ai du convoquer les filles le samedi car il ne l’avais pas fait. Toutes les filles se rendent directement sur le lieu de la rencontre sans que je sois prévenu. Une des filles se présente au rdv et nous partons ensemble. Arrivé là bas j’ai vu le traquenard. L’entraîneur qui ne devait pas être là est là mais ne veut pas s’en occuper. Je prends donc les choses en mains et l’un des dirigeants vient me reprocher d’avoir convoquer les filles qui avait pété un plomb au match précédent et refuse à son tour de m’aider. Il faut dire qu’à ce moment de la compétition notre effectif était bien amoindri. Je décidais de quitter le groupe très vite pour éviter un affrontement physique possible avec des membres de notre staf. Les filles me l’ont bien assez repproché, mais je n’ai pas eu le choix.

                 Donc j’avais compris que le problème de V… se passait entre deux familles. Leçon à retenir pour la saison prochaine.

                 Je prend la décision de rechercher un entraîneur et de faire un choix sur les membres d’une famille plutôt qu’une autre avec l’espoir que « La Demoiselle » m’apporterais un bon nombre de filles de qualité.

 

( 15 juin, 2010 )

Résumé du passé

                  Je ne vais pas faire trop long sur mon passé avec comme compagnon le Football. Mes parents m’ont plongé dès l’âge de 8 ans dans ce monde qui, si on ne se méfie pas peut devenir dangereux et vous le verrez par la suite.

                  J’ai donc commencé il y a 43 ans et j’y suis toujours. De l’âge de 8 ans à 22 ans , j’ai pratiqué le football sans aucune retenue et avec une envie hors du commun. Tous mes proches ne se sont jamais opposé à cette passion qui m’obsédait. Il a fallu mon mariage et la naissance de mes 2 enfants pour m’obliger à mettre un frein sur mes activités footballistiques. J’ai du trouver d’autres palliatifs, mais croyez moi pas évident du tout.

                  Quelques années plus tard et c’était inéluctable, mais enfants ont grandi et se sont engagés également dans le football. Pour moi un nouveau tremplin pour me remettre dans le monde du football. Cette fois ci pas en tant que joueur bien qu’inscrit chez les vétérans du club, mais en tant qu’éducateur. En reprenant du service, mon implication dans le football est telle qu’elle me fait oublier ma vie familiale.

                   Mon épouse savait qu’en m’épousant elle épousait le football, sans connaître ou cela pouvait mener une telle passion. Aujourd’hui elle le sait mais nous verrons ça plus tard.

                   En résumé ma passion a pris le dessus sur ma vie privée, voir professionnelle mais sans vraiment m’en apercevoir. Mes activités au sein du club sont telles que le reste n’a plus d’importance et cela va me coûter cher.

                    Le début de mes ennuis actuels fut le moi de juin 2008 avec l’arrivée d’un groupe de filles.

( 15 juin, 2010 )

Bonjour tout le monde !

                   Je viens donc de créer ce blog afin de relater mon vécu lié directement au football. Il s’agit là d’un genre de journal intime, qui va vous expliquer les dangers d’une passion qui, pour ma part, a une fin ou plutôt une suite catastrophique. Cette passion du sport agrémenter d’une passion amoureuse extra conjugale va me mener je ne sais où.

                   Je vais donc remonter quelques temps en arrière pour vous permettre de bien comprends ce qui m’arrive aujourd’hui et je vous ferais part au fur et à mesure de l’évolution de mon histoire.

|